Famille Nomade

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 14 avril 2013

LA FÊTE à HUAVIŇA

Carte.jpg





!!!Nous voilà de retour en ce début de mois de février 2013 à Huaviňa, notre petit village où pendant l'espace d'un week-end, le »pueblo » va accueillir 300 personnes environ pour la fête de la vierge de la Calendaria :

la Vierge de la Chandeleur.
DSCF9974.jpeg

Les petits enfants d'une même famille organisent cette festivité en l'honneur des grands-parents déjà décédés.
Elle prend à sa charge toute l'organisation, tous les frais, c'est à dire qu'ils paient

11 000 € pour pouvoir offrir à manger et à boire à environ  150 personnes ,

qu'ils paient les bandas plus le groupe de musiques prévu pour les 3 soirées, les cuisiniers, l'essence pour le groupe électrogène et même le curé !!

Nous arrivons le jeudi juste à temps pour aider à décharger le camion qui amène toutes les victuailles.
DSCN3957.jpeg
DSCN3958.jpeg










D'abord tout un lot de matelas pour faire dormir les musiciens,toute la vaisselle, les boissons.

Le plancher du camion est rempli de pack de bières.

Les cartons qui contiennent le poulets sont stockés sur la bière et ils commencent  déjà à décongeler – normal après 10 h de route –
puis dans les 3 congélateurs, nous vidons les énormes morceaux de viande de bœuf en les mettant dans des bassines le temps de tout descendre …

bon d'accord, respect de la chaîne de froid ...., mais ça le fera quand même !

Au bout d'une heure et avec l'aide de 15 personnes tout est déchargé.

Dans la salle,de nombreuses femmes font le pain. Tout sera cuit dès aujourd'hui pour les 3 jours.

DSCN3781.jpeg

Des petits petons bien gonflés, qui sont ensuite écrasés afin qu'ils ne continuent pas à gonfler dans le four puis cuisson rapide dans les fours à bois. DSCN3787.jpeg



Vendredi matin à 7h c'est l'arrivée d'une partie des invités et surtout des 2 groupes de bandas. Les mini-bus arrivent d'Arica; ils sont partis à 23h de là- bas !
DSCN3977.jpeg

Les nombreux passagers sont encore à moitié endormis par cette  longue nuit en bus

mais ils se plient de bonne grâce à la cérémonie de bienvenue qui a lieu au pied de la croix à l’entrée de Huavina .

DSCN3990.jpeg

Au sol est étendu un joli tissu aux couleurs chatoyantes sur lequel sont posé dessus des feuilles de coca, des cigarettes et pleins de petits verres avec les bouteilles d'alcool.

Chacun vient se mettre à genoux et disperse de l'encens autour de ce mini hôtel.

DSCN3985.jpeg

Puis à tour de rôle,on boit un "petit" coup: mais toujours avant de boire, il faut remercier la « Pachamama »
-la terre mère-; pour cela le rituel consiste à déverser un peu du précieux liquide au sol.

DSCN3995.jpeg

Nous avons droit nous aussi à notre petit verre ; la première fois qu'au lever du lit, on boivent un alcool aussi fort ; mais vu le froid qu'il fait encore :nous sommes à 2500m et comme le soleil n'est pas encore sorti de derrières les montagnes et bien ce petit verre réchauffe bien !!

DSCN3980.jpeg

Les bandas sont maintenant bien réveillées, elles commencent le défilé ,une devant
et l'autre qui ferme la marche et on démarre un 1 er tour de village avant de finir tous à la cantine (bâtiment rouge)

DSCN4053.jpeg

L'on nous sert le repas traditionnel des fêtes:la calapurca.

calapurca.jpg

Cette soupe à laquelle on ajoute diverses viandes comme le bœuf , le poulet, parfois l'agneau et quand on en trouve le lama ! Le tout est servi avec du vin rouge, ça fait digérer la gnôle du lever du jour !
Du coca et du fanta et autres boissons sucrées -toutes conditionnées en 3 litres- mais pas un seul broc d'eau! Ce serait une insulte que d'en mettre à table car les convives penseraient que ceux qui invitent n'ont pas les moyens financiers !



La journée s'articule autour des cérémonies religieuses. Chacun va chercher des fleurs et après une procession, le tout est déposé à l'hôtel de l'église.

DSCN4043.jpeg



Les bandas sont toujours présentes, les 2 groupes jouent ensemble,chacun son morceau à l'intérieur de l'église!! aïe les oreilles!!! Heureusement le plafond est neuf, il a été reconstruit en volige , il ne risque pas de s'écrouler!

DSCN4017.jpeg

Avant chaque repas, une sorte d'apéritif sur la place: peu d'alcool fort mais surtout de la bière, à température ambiance,donc chaude!

Et l'on danse toujours, la "CUECA" :danse traditionnelle qui est depuis 1972 la danse nationale du Chili.
Elle se danse en couple mais sans contact physique entre les partenaires car ce n'est pas une danse "d'amoureux"!

DSCN4030.jpeg


Chaque danseur a un petit mouchoir blanc qu'il fait tournoyer autour de son corps.


DSCN4031.jpeg!!!!

mercredi 20 mars 2013

CARNAVAL d' ARICA

Arica, la ville la plus au nord du pays (200000 habitants ) ville frontière avec le Pérou.

Cette ville appartenait aux péruviens,jusqu'à la victoire chilienne lors de la guerre du pacifique en 1879-1884.
navire.jpeg

Des territoires de pêche sont actuellement revendiqués par les péruviens;la tension est à son comble, dans le port mouillent des navires de guerre tous sur le qui-vive .
Verdict du contentieux en septembre 2013 décidé par le tribunal de La Haye.



A2.jpeg


C'est le plus important carnaval du pays avec 59 groupes différents qui défilent pendant 3 jours( de 16H à 4 h du matin!).



3eme_age.jpeg
Il y a des gens très âgés qui mettent un point d'honneur a défiler ainsi sous le soleil de plomb, ils perpétuent ainsi toute une tradition carnavalesque.

enfant_carnaval.jpeg







Les jeunes enfants ont eux aussi beaucoup de mérite, surtout que le parcours est long jusqu'à l'arrivée.







Les plus vaillants feront le circuit d'un kilomètre avec leur masque et costume dont le poids peut atteindre 20 kg!
costume.jpeg

A.jpeg

Quand ils arrivent devant le podium, ils sont filmés et chronométrés. S'ils dépassent le temps, ils sont pénalisés. Leur prestation varie selon le groupe : soit 8,10 ou 20 minutes de danse sous les vivas des spectateurs
A1.jpeg

Les vêtements sont souvent loués, les « bandas » aussi : plusieurs orchestres viennent de Bolivie et jouent dans plusieurs groupes chiliens. Leurs tarifs sont bien moins chers que ceux pratiqués par les chiliens !

bandas.jpeg


Beaucoup de couleurs vives qui rappellent le Pérou .



defile.jpeg



Les costumes sont variés mais on ose imaginer l'état de leurs pieds dans les bottes fourrées!


groupe1.jpeg



groupe_2.jpeg

L'arc est l'un des accessoires le plus représenté en mémoire à leur passé.


homme_seul.jpeg




femmes_deguisees.jpeg

Chacun défile en chantant, la fanfare se trouve à l'arrière de chaque groupe.

jeunes.jpeg


A6.jpeg


A3.jpeg


                       À l'arrivée, les hélicons jonchent le sol, eux aussi épuisés!!!

instruments.jpeg


Nous rencontrons des franco-lusitanien-Gaëtane et Charles avec leur petite Paola-presque 3 ans-qui sont accompagnés par une famille chilienne -la famille Lillo lesquels viennent d'acquérir un camping-car américain.Nous nous joignons avec plaisir au groupe .

les_3_cc.jpeg

À partir de là, nous passerons des journées très sportives :

la matinée : plage

l'après-midi :carnaval

le soir : grillades autour d'un bon verre de vin chilien ...

Quand on vous dit que la vie de voyageurs est difficile !!!

et les garçons ne perdent pas leur temps non plus: ils « s'amourachent » de Cony et de sa cousine.. ils passeront de sympathiques moments au bord de l'océan autour d'un feu et pendant la journée avec Giovanni, ils iront s'initier au body-surf.

ac_cony.jpeg
La famille Lillo voyage pour la 1ere fois dans un camping-car, Gaëtane & Charles leur donne les astuces de vieux routards!! Jorge et Bertha sont tout heureux de ce nouvel mode de vie, eux qui n'ont pratiquement pas pris de vacances depuis 15 ans:travail-travail!!!
Pour suivre les aventures des français, RDV sur leur sympathique blog en cliquant sur ce lien.

On partira pendant une journée au Pérou-en bus- pour faire valider notre passeport (au bout de 3 mois, nous sommes obligés de sortir du pays) .

Nous ne pouvons point nous y rendre avec notre véhicule car nous sommes étrangers avec une immatriculation chilienne et les péruviens n’acceptent pas ce cas de figure:bizarreries administratives !


eglise_arica.jpeg

L'église d'Arica a la particularité d'avoir été construite par Eiffel sous la demande du président péruvien de l'époque, en 1870-José Balta- puisque cette partie nord du pays était encore péruvien.

Eiffel a préparé tous les éléments du bâtiment en France et expédié ensuite par mer. Toute la structure est en fer-murs,piliers , toiture ; seule le portail est en bois !