Famille Nomade

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 28 juin 2010

La FAmilleTouTenTRAIN

Comment repartir?

Facile!

Il y a le train!

Et une grande ligne en plus : Astana -Kiev !

De la capitale du Kazakhstan jusqu’à la capitale de l’Ukraine, en traversant sur 1000km la Russie. Quelle aubaine, car notre ville russe n’a que 10 000 habitants. Sur ce coup, nous avons de la chance…
2010_0109douane-fuji0193.JPG

Le soir même nous prenons tous le train à 1h (soit pour nous 3h du matin! les russes sont à l‘heure de Moscou). Le train est au quai, tous les accès sont grillagés, depuis la salle d’attente ont nous dit que l’on peut accéder au train. Super pratique, le train se trouve sur la 2ème voie, il faut passer par une passerelle hyper verglacée où heureusement on peut s’agripper à la rambarde mais pas très pratique avec nos nombreux bagages plus Cyrielle à prendre dans les bras. Nous sommes une quinzaine à attendre devant la grille (haute de 2m20) le froid est très vif, le vent glacial et nous attendons et attendons une bonne dizaine de minutes jusqu’à enfin un policier-douanier nous laisse accéder au quai. Ce que nous comprenons c’est que nous sommes au poste frontière et les contrôles sont très stricts, le train est ainsi isolé afin d’éviter qu’il y ait des « clandestins »!

Quand tu as trouvé ton wagon, il faut frapper plusieurs fois et violemment à la porte pour que le contrôleur - Provodnista -du wagon (au moins un par wagon) vienne nous ouvrir. Là 1er hic, nos places sont déjà prises, alors il nous fait traverser 5 wagons pour trouver des places. Nous galopons de wagons en wagons, dans les corridors étroits, surtout que la responsable du wagon où l’on « atterri » n’est absolument pas contente de voir débarquer 6 personnes dans son wagon. On nous « dispache » dans 2 compartiments différents et enfin à 2H30 nous pouvons enfin nous endormir. Mais oh !dès 6h30, on nous réveille pour que l’on réintègre notre wagon. Youpi le voyage en train!!!!!
2010_0109douane-fuji0194.JPG

Heureusement dans le compartiment voisin, il y a Vald un gamin de 12ans et ses parents. Les garçons passeront de longues heures à jouer ensemble. On pourra aussi faire nos courses à l’arrêt à une gare. Mais heureusement que la « provodnista » vient à notre secours pour nous indiquer à quelle gare se ravitailler puis nous indiquer comment avoir accès au quai. Il faut monter dans le train qui barre l’accès au quai, entrer dans le train qui est en gare et seulement après on accède au quai où l’on trouve un grand nombre de marchands (attention à bien repérer le wagon dans lequel on est monté). Cool on fait nos achats pour les 2 jours de train. Tous les wagons sont équipés de grosses bouilloires d’eau chaude -enfin brulante- ce qui nous permet de boire du thé et de manger des soupes. Nos voisins de train nous donnerons aussi tout leur surplus alimentaire.

Le train est comme les maisons russes : surchauffé. Le système s’appelle samovar: c’est une chaudière à bois, la nôtre était au charbon. Nous dormons tous en tee-shirts, tous dans le même compartiment ; couchettes de 4 places les garçons en bas car ils tombent tel des mouches de leurs lits!

2010_0109douane-fuji0196.JPG

Nous passerons donc 2 nuits et nous arriverons en début de matinée à la capitale ukrainienne -Kiev- où en ce dimanche matin c’est l’effervescence : c’est bondé, il y a de nombreux skieurs et des lugeurs qui voyagent avec les grosses luges en bois que l’on utilisait dans notre jeunesse. Voila nous sommes en Europe! Ça va bien plus vite qu’en camion. Nous sommes quand même un peu déboussolés par la rapidité du changement de Vie : foule ‘excitation, faciès plutôt blancs, mac-do, cartes bleues…nous revoilà revenu dans le monde occidental.

Maintenant, il nous faut trouver une destination pour revenir vers la France. Bêtement nous nous rendons au « point information «, une ukrainienne peu sympathique nous aboie dessus sans que l’on n’y comprenne rien, nous apprend juste qu’il n’y a pas de trains pour la France (logique), que le train de Berlin est déjà parti et nous écrit 5 rph sur un bout de papier. Devant nos regards incrédules et certainement très idiots, vu que de nous crier dessus ne nous fait guère plus comprendre, elle nous sort un billet de 5 green (monnaie locale) !! Et oui, pour avoir plus d’infos faut payer! « Mais d’où ils sortent ces français qui veulent tout sans payer!! » .Bienvenu dans le monde « moderne ».



Finalement on opte pour Prague dont le train part le soir même, ce qui nous évite une nuit d’hôtel à Kiev. Et pour prendre nos billets, nous avons droit à une autre femme supère agréable, parlant un peu l’anglais, qui nous facilitera l’obtention des tickets. Il faut de tout pour faire un pays!

Mais il est vrai que l’on a un peu de mal avec la mentalité et l’agressivité verbale ukrainienne. Confirmation quand on va au marché proche de la gare où nous voulons acheter des petits saladiers pour manger avec plus d’aisance nos soupes. Et bien ,2 marchands qui vendaient exactement le récipient qui semblait le mieux nous convenir nous ont refusé de le vendre!! Pourquoi? Cela restera un mystère!! C’Est ainsi et pas autrement, mais c’est aussi la façon désagréable de nous évincer qui nous pose problème.

Dans le hall de la gare nous rencontrons un belge qui tente de faire adopter des gaufres aux ukrainiens, il nous dit aussi qu’il est très difficile de se faire des amis ,du commerce encore plus dur ,des bakchichs en permanence… et hélas on en pâtira aussi quand on moment de monter dans le wagon ,le chef du wagon nous refuse l’accès car les garçons ont payé moitie prix!(valable jusqu’à 12 ans) mais lui ne veut rien entendre, c’est Niet . Trop juste pour retourner chercher un billet, on lui donne 50€ qu’il se mettra gentiment dans la poche. Quelle rage!

L’Ukraine restera le pays où l’on aura eu le plus d’embrouille et de gens désagréables.
Le chemin de fer ressemble aux routes : on arrive à faire des sauts tout en roulant ; secoués comme des bouteilles d’ »origina » avant consommation : vraiment incroyable!

Cette fois -ci, les compartiments comportent 3 couchettes. On partagera la 1ère nuit avec une retraitée ukrainienne qui ne nous adressera pas un seul mot. Elle demandera, le matin venu au contrôleur véreux de changer de compartiment (elle n’a peut-être pas apprécié quand Loïc est tombé de sa couchette, qu’il soit « monté » dans le lit de la dame croyant que c’était le sien!!)

Le train passe par la Pologne.

Entrée véritable en Europe, contrôle des papiers, puis des douaniers rentrent dans le wagon « armés » de tournevis et de visseuses et le démontage commence!! Ils débutent par le couloir où ils retirent les doubles plafonds, le contour des fenêtres, puis le même travail est effectué dans nos compartiments : ils en retireront au total un gros sac de paquets rectangulaires emballés dans des poches plastiques noires. De la drogue plein le wagon!

Pendant ce temps les ouvriers des chemins de fer polonais s’activent car l’écartement des voies sont différentes entre les 2 pays. Chaque wagon est désolidarisé des autres(grosses secousses), puis on nous soulève (dedans on ne s’aperçoit de rien), les boggies sont changées et on pourra continuer notre voyage (Entre l’Espagne et la France l’écartement n’est pas le même, mais on nous fait carrément changer de train!)
TRAIN_en_POLOGNE__18_.JPG
On aura même le droit de pouvoir se dégourdir les jambes et faire une bataille de boules de neige en foulant le sol polonais lors d’un long arrêt du train.

PRAGUE

Nous voilà de bon matin dans la capitale tchèque.

Après avoir trouvé un train pour Strasbourg pour le soir même nous partons à l’assaut de la ville qui « croule » sous la neige.
Cela lui confère un cachet bien mignon, ajouté au fait que le centre ville est petit, les monuments historiques de diverses époques se côtoient en plongeant le visiteur au cœur de l’histoire.
Le gothique est symbolisé par la Tour Saint Henri(1472), la plus haute de la capitale avec ses 66m, bâtie comme un clocher.
1.TOUR_ST_HENRI.JPG
Plus loin, la très jolie église Saint Nicolas qui est une des constructions les plus importantes du baroque avec un clocher et un dôme dominants.
2.EGLISE_ST_NICOLAS.JPG

La maison municipale -lieu de concerts et d’actions sociales -nous plonge dans l’ »art nouveau » du début du XIXème.
3.MAISON_MUNICIPALE.JPG

Au cœur de la capitale, la place Venceslas, lieu d’événements et historiques importants, fondée par Charles IV en 1348. La place est dominée par le Musée National et la statue équestre en bronze du prince Venceslas datant de 1912.
                               4.la_PLACE_VENCESLAS.JPG

Puis au cœur de la vieille ville l’horloge astronomique, la partie la plus ancienne du complexe gothique. La tour de l’horloge datant du début du 15ème a la particularité que les 12 apôtres apparaissent aux heures entières. C’est vraiment curieux et original.HORLOGE_ASTRONOMIQUE__3_.JPGHORLOGE_ASTRONOMIQUE__2_.JPG                                                               Sur cette place principale, dans une superbe bâtisse : l’ambassade de France!

Prague nous a enchanté par son coté historique avec de très beaux bâtiments de styles différents mais en conservant une harmonie agréable, agréable aussi de déambuler dans les ruelles et rues piétonnes, de flâner le long de la rivière Vltava qui sépare la ville en 2.
Le vieux pont-le pont Charles - uniquement piétonnier- conduit au château qui depuis 1918 est le siège du Président de la République.

SUITE en TRAIN Au départ de Prague jusqu’à la frontière franco-allemande, nous sommes surpris de l’immobilité de notre moyen de locomotion!!Quel changement! Nous arrivons dès 8H30 à notre 1ère halte française: la gare de Colmar où nous allons nous ressourcer et nous "réchauffer" (malgré les importantes chutes de neige) après cette dernière semaine éprouvante.

En gare de Colmar, une jeune femme nous accoste, nous indique où sortir pour prendre le bus et nous offre un billet de …50€ pour l’achat des tickets de bus nous dit-elle en s’éloignant rapidement.

La boucle est bouclée : les gens, les rencontres peuvent aussi se faire à côté de chez soi !le monde qui nous entoure n’est pas si « noir  »!

Nous resterons 3 semaines entre l’Alsace et la Franche-Comté, sous la neige,mais en dégustant de nombreuses choucroutes! pour revoir une partie de la famille et des amis avant de s’envoler pour l’Espagne voir les grands-parents et les cousins.
EN_AVION__3_.JPG EN_AVION__7_.JPG
Ce sera une bonne révision de la langue de Cervantès pour les garçons avant leur rentrée au collège ,une adaptation au monde occidental pour Cyrielle avec la découverte du séche-cheveux,de l'aspirateur : quelles frayeurs! Nina sera enfin heureuse de pouvoir enfin comprendre ce que lui disent les autres petites filles! & les garçons se jettent sur les PSP ,ordi,DS & sur les ..vélos!

Puis retour enfin dans le Tarn avec le bus « eurolines » ; plus pratique que le train et ses nombreux changements même si le trajet est plus long surtout que l’on crève sur l’autoroute!

Voila nous sommes à la maison, Nina ne se souvient plus : »ils sont où les toilettes? »
Nous n’ébruitons pas notre retour, et nous nous en excusons car on ne se sentait pas prêts pour affronter tout le monde en même temps.
Qu’il est difficile de refaire « surface », reprendre ses marques, ses petites habitudes, préparer la « rentrée «  des garçons..

Il nous faut préparer aussi le voyage de retour au Kazakhstan. Serge partira accompagné de son neveu pour récupérer le camion à la mi- avril.

Nous prenons encore plus conscience que notre mode de voyage avec un véhicule est celui qui nous convient le mieux, qu’il est pour une grande famille comme la nôtre la plus adaptée et la moins onéreuse.Les enfants se sentent tous -et nous aussi- dans notre camion aussi bien que dans notre maison,celui-çi nous permet de ne pas nous sentir déracinés même à l'autre bout du monde;d'avoir un lieu de référence ,un chez soi bien à soi...
Voila ,notre objectif était de nous confronter à des modes de vie différents du nôtre, de vivre au quotidien sans trop de souci du lendemain ce qui nous a permis de rencontrer des centaines et centaines de personnes ,d'avoir aussi le plaisir de pouvoir les inviter dans notre camion, de pouvoir aussi leur faire découvrir le quad ,notre façon de vivre,de rire et de blaguer et ce malgré le barrage de la langue.

Notre expédition n'a fait l'objet d'aucune ambition commerciale ou professionnelle et cela nous a permis de nous sentir libres et ainsi d'être  plus attentifs aux gens qui nous entourent.

Nous n'avions pas pris non plus d'engagement humanitaire car l'on n'avait aucune idée de comment nous allions gérer ce voyage avec les 4 enfants mais surtout avec notre bébé..Nous ne savions pas auusi si nous pourrions rouler dans le laps de temps imparti par nos visas dans ces pays tellement plus vastes que la France.Le choix de faire nos visas au fur et à mesure ,nous a fait "perdre" un peu de temps! Mais c'est incroyable le nombre de personnes qui nous ont remerciés de venir les voir ,d'avoir accompli tous ces kilomètres pour venir les rencontrer.

Voila ,notre voyage prend fin mais il nous restera les centaines et centaines de rencontres que nous avons faites,des sourires,quelques amitiés, et de nombreuses photographies.

Nous avons trié les plus jolies de nos photos et nous vous en présentons quelques échantillons que nous pouvons vous faire développer au format de :
a) 15X23 pour 10€ avec les frais de port inclus
b) 20X30 pour 15€ avec les frais de port inclus

Pour passer commande ,le plus facile est de nous joindre par l'intermédiaire de notre boîte mail:
famillenomade@gmail.com



famille_nomade1.jpg
Trois Yourtes dans la Steppe ( N°1)

famille_nomade2.jpg
Troupeau au fil de l'eau (N°2)

famille_nomade3.jpg
Tranquilité autour d'une Yourte (N°3)

famille_nomade4.jpg
Panneau solaire & Yacks (N°4)

famille_nomade5.jpg
Véhicule & chevaux autour d'une Yourte (N°5)

famille_nomade6.jpg
Taïga verdoyante (N°6)

famille_nomade7.jpg
Rivière & Montagne (N°7)

famille_nomade8.jpg
Cavalier & Urga (N°8)

famille_nomade9.jpg
Cavalier & Urga (N°9)

famille_nomade10.jpg
Cavalier & Urga (N°10)

famille_nomade11.jpg
Jeunes, nonchalants, sur Chevaux (N°11)

famille_nomade12.jpg
Mouvance d'une Yourte (N°12)

famille_nomade13.jpg
La rivière "avalée"par les montagnes (N°13)

famille_nomade14.jpg
Dédale de Montagnes (N°14)

famille_nomade15.jpg
Isolement d'un équidé (N°15)

famille_nomade16.jpg
Camion isolé dans la Steppe Mongole (N°16)

famille_nomade17.jpg
Yack déambulant devant une Yourte Restaurant (N°17)

famille_nomade18.jpg
Steppe,yourte & troupeau sous le "blanc" (N°18)

famille_nomade19.jpg
Chevaux saupoudrés de blanc (N°19)

famille_nomade20.jpg
Immatriculation (N°20)

famille_nomade21.jpg
Bonjour! (N°21)

famille_nomade22.jpg
J'ai un beau profil!!( N°22)

famille_nomade23.jpg
"J'ai du nez" (N°23)

famille_nomade24.jpg
Tigre affamé (N°24)

famille_nomade25.jpg
Poignée de Porte (N°25)

famille_nomade26.jpg
Tigre à barbe bleue (N°26)

famille_nomade27.jpg
Le Sourire du Tigre (N°27)

famille_nomade28.jpg
Chevaux dans la steppe (N°28)

famille_nomade29.jpg
Chevaux broutant paisiblement (N°29)

famille_nomade30.jpg
Yacks en Attelage ,Yacks en promenade (N°30)

famille_nomade31.jpg
Cheval au piquet (N°31)

Et tout un lot de photographies en format Panoramique:
c) 20X60 et 20X80 à 30€ frais de port inclus
d) 30X90 et 30X120 à 40€ frais de port inclus

Pour passer commande ,le plus facile est de nous joindre par l'intermédiaire de notre boîte mail:
famillenomade@gmail.com

panoramique1.jpg
Immensité (PN°1)

panoramique2.jpg
Isolement total (PN°2)

panoramique3.jpg
Village posé dans l'immensité (PN°3)

panoramique4.jpg
Vert-Blanc-Jaune (PN°4)

panoramique5.jpg
Montagnes et Mongolie (PN°5)

panoramique6.jpg
Mongolie & Montagnes (PN°6)

panoramique7.jpg
La vie arrive aux coeurs des Yourtes (PN°7)

panoramique8.jpg
La Rivière Delger (PN°8)

panoramique9.jpg
Croissant de Rivière (PN°9)

panoramique10.jpg
Lac Blanc (PN°10)

panoramique11.jpg
Yourte entre Soleil & Pluie (PN°11)

panoramique12.jpg
Point dans l'Immensité (PN°12)

panoramique13.jpg
Canyon de Sharyn (PN°13)

panoramique14.jpg
Pêche (PN°14)

panoramique15.jpg
Homme,Eau,Montagnes (PN°15)

Nous tenons à tous vous remercier d'avoir été aussi nombreux à avoir suivi notre périple.

Petit proverbe de Barbey d'Aurevilly (1808-1889) dans lequel on se reconnait bien:
"Qu'est-ce qu'en général qu'un voyageur? C'est un homme qui s'en va chercher un bout de conversation au bout du monde"

A vous tous qui vous nous avez si aimablement suivi ,nous vous souhaitons aussi un Bon Voyage...
Qu'il Soit Réel ou Imaginaire.


Nous sommes aussi disponibles pour faire des conférences.
Salle des Fêtes, écoles, maisons de retraites, associations ....N' HESITEZ PAS à NOUS CONTACTER!!

Nous vous tiendrons au courant dans un futur proche de l' épisode pour le retour du Camion ... A très très bientôt. Bien AMICALEMENT

FAMILLE NOMADE

dimanche 27 juin 2010

LE RETOUR du CAMION JAUNE

Suite des aventures de Serge, parti avec son neveu Luc à la recherche du camion.

Un vol depuis Toulouse en direction de Kiev.
Chance inouïe, on arrive à décoller juste au moment où le nuage venu d’Islande daigne bien libérer l’espace aérien. Ouf, il était moins une!!

À Kiev, vite fait, bien fait on attrape le train vers la Russie, destination : Kazakhstan.
C’est quand même plus facile quand on connait, on va droit dans la bonne direction, direct vers le même guichet, la même personne serviable… trop facile.

Le passage de la frontière russo-Kazakhe inquiète les douaniers kazakhs devant nos pièces mécaniques que l’on transporte dans nos sacs à dos. On leur montre les photographies du camion, on explique notre panne ….ils restent douteux !!
En regardant le paysage défiler, ces steppes qui n‘en finissent jamais, je n’en crois pas mes yeux…je vois un camion qui en tire un autre, un gros engin jaune, tiens quoi ben oui c’est bien mon camion. Inutile de vous dire que cela fait une drôle d’impression de voir ainsi rouler son véhicule...

il y a parfois des échoppes dans quelques gares où les voyageurs que nous sommes pouvons faire le stock de marchandises pour la poursuite du voyage en train(il n'y a pas de wagon-restaurant)

L'accolyte d'Erlan,"moustache" vient nous chercher à la gare & nous conduit au devant de Erlan & du camion. Luc croit bien arriver sa fin de vie tant « moustache « roule à fond sur la route complètement défoncée. Nous ne l’avions pas remarqué quand nous l’avions empruntée en janvier car elle était lisse de glace. Le peu de neige qui tombe bouche les trous puis le gel vient recouvrir le tout rendant la route telle une patinoire.

Je regarde si le camion veut bien démarrer de façon à dételer au plus vite pour éviter de trop abimer le devant de notre véhicule.
J’actionne la pompe de gasoil, et je tourne la clé.
« Vroum, vroum, vroum: un doux ronronnement et une énorme fumée: il fonctionne encore! Youpi!!
Par-contre, très heureux aussi d’avoir fait l’achat des batteries américaines: elles ont très bien tenu le coup,malgré le froid qu'il a fait ,elles ne se sont pas déchargées.Le prix ,plus élevé ,est bien justifié.


Nous garons le camion dans le village suivant
. Il nous amène à Ouralsk où il réside dans un immeuble au 7ème, nous passerons une excellente soirée à manger et boire et plaisanter. Pas de table, on mange « couchit » allongés par terre pour déguster la multitude de mets. Luc a du mal à caser ses longues jambes ce qui provoque l’hilarité de nos hôtes qui ont rarement vu des gens si grands (1m95).
CAMION_RETOUR51.JPG
Son appartement est très bien agencé ,style très occidental.Pour le plus grand plaisir du gamin de Erlan, Luc installera quelques jeux sur l'ordinateur.

Dès le lendemain, après une petite balade en ville, nous repartons prendre possesion de notre véhicule & "reretour" en Russie!

2009_0926Astana0468.JPG

Voila 24h au Kazakhstan.
Camion récupéré.
Camion fonctionne.

Rien d’abimé à l’intérieur.
Rien de volé.
Tout va pour le mieux.
Heureux!!!




Nous revoilà en Russie où tout se complique car nous n’avons pas pris les assurances des véhicules pour pouvoir circuler dans le pays. D’habitude c’est au poste frontière, ici c’était au Kazakhstan, & pas vu la guérite en question.
Donc après 3H, de bla-bla et bla-bla on nous donne un plan où il faut retrouver dans la « pampa » un gars qui nous fera l’assurance!! Et voila tout fini encore par s’arranger ; quand on a le temps et beaucoup de patience …..

CAMION_RETOUR63.JPG
Le quad a besoin d'un bon nettoyage!!Pendant ,notre absence ,nous l'avions laissé à l'intérieur afin qu'il souffre moins des intempéries.On fera le début du retour du voyage avec le quad à l'intérieur.


Nous prenons enfin le temps de faire l'inventaire du camion.
Tout est en place,il ne manque rien.
Apparament personne n'est entré dans le camion pendant ces 3 mois. On le comprend bien puisqu'il était super bien gardé au milieu des policiers & douaniers!
Il y a un bon coup de nettoyage à faire.

Avant de partir , en janvier,nous avions fait profité les douaniers d'un maximum de nos victuailles, il reste juste quelques boites de conserves qui ont "explosé" (rien de bien méchant néanmoins).



Notre grosse cuve d'eau extérieure de 300litres a tenu contre le gel. Par-contre ,le cumulus (20L) a éclaté!. Les cuves intérieures de réserve d'eau (2 de 100L chacune) ont résisté, ainsi que tous les tuyeaux d'eau(en PER).
Grâce à notre thermomètre intérieur ,nous savons que la température intérieure a atteint les -30°!
La carroserie extérieure a assez bien tenu; la fibre de verre a la caractéristique d'avoir très peu de dilatation,mais de retour à une température normale,la peinture bleue n'a pas suivie & elle se retrouve toute zébrée de jaune ! Rien a signalé au niveau moteur. Quand ,nous avions quitté le camion ,j'avais remarqué que l'antigel devenait gélatineux par -30°;ma crainte était qu'il finisse par geler. En fait tout est redevenu liquide donc le bloc moteur n'a pas eu à souffrir!

La route pour rejoindre la grand ville de Saratov est incroyablement mauvaise tant et si bien que 3 nouvelles lames de ressorts cassent car j’ai laissé le quad à l’intérieur!! ce sont heureusement les lames 3,4,5 je les renforce en intercalant des morceaux de pneus pour que les lames inferieures soutiennent l'ensemble ce qui nous permet de rentrer avec 6 lames cassées sur l'ensemble du véhicule.
Bon, on remet le quad en remorque...
                                                              Le 1er mai, on se trouve dans la ville de Kursk (Russie)et on décide d’aller voir la manifestation des travailleurs
. Grande avenue russe typique, et une centaine de manifestants communistes, nostalgiques de Staline, encadrés par quelques policiers.Des jeunes se mélent à des personnes âgées qui ont vraiment connu c'est époque là, désireux de retrouver une stabilité économique qu'ils n'ont plus actuellement.

Frontière russo-ukrainienne On repasse par la même qu’à l’aller. On me reconnait, pas demandé de bakchich (ouf) et on circule et circule pour revenir sans encombre chez nous.


Retour dans le monde occidental & plaisir de revoir la Méditerranée en Italie!

Voila, fin définitive de notre voyage.
Quelques chiffres:
Départ le 13.03.2009
Retour par le train le 13.01.2010
Soit 10 mois de voyage
(Retour en France mais pas à notre domicile)
Du 22.04.au 07.2010 soit 16 jours pour rechercher le camion.
Nombre kilomètres :
De France à la frontière Kazakhe (où nous avons laissé le véhicule) 24 300KM
Soit 81 kilomètres par jour.
Pour rechercher le camion, Du Kazakhstan jusqu’à chez nous : 4700km

Nombre de litres de gasoil consommés:6715 litres!
en moyenne le gasoil nous est revenu à 0,50€ le litre.

Nombre de gens accueillis dans notre camion : impossible à chiffrer mais de très chouettes rencontres, beaucoup de plaisir à pouvoir accueillir aussi sans être toujours redevables .

Donc avec le retour de notre véhicule, notre virus de voyages à repris le dessus.

Les garçons sont déjà prêts à repartir, nous réfléchissons à un prochain périple.

Nous vous disons donc : à très très bientôt,
MERCI d’avoir été si nombreux à nous suivre;
MERCI du FOND du COEUR.
Bien amicalement

Serge
Nathalie
Loïc
Franck
Nina
Cyrielle


LOIC_blog_retour.jpg NINA presque 4 ANS NINA_REOUR_BLOG.jpg

                                LOÏC bientôt 12 ANS .

NAT_DEFINITIF.jpgfranck_retour_blog.jpgvabroum.jpg

                        FRANCK 12 ans ce 21 Août 2010!

cyrielle_blog_retour.jpg

 CYRIELLE attendra le 08 septembre 2010 pour souffler ses 2 bougies!