Donc, après notre passage éclair en Slovénie, voici la Croatie!!Nous avons droit à l'entrée dans le camion d'une douanière afin de vérifier tous les occupants puis, nous sommes autorisés à entrer dans le pays.
Comme en Slovénie, les panneaux indicateurs sont jaunes, les ruches sont peintes mais les maisons -en grande majorité- ne sont pas crépies, cela fait vraiment étrange.Le pays s'appelle en langue croate « HRVATSKA » donc les abréviations sont « HR ».
Nous voyageons jusqu'à RIJEKA, grande ville côtière au port important .De gros cargos mouillent dans la mer Adriatique.De là, nous traçons plein nord en direction de ZAGREB.C'est magnifique car nous abordons la montagne enneigée & l'on voit au loin la mer : cela donne une touche magique car peu habituelle .
Puis nous « attaquons « le massif montagneux, puis la neige fait son apparition et nous croisons même les chasses-neige. Il est temps pour nous de faire une halte pour la nuit avant de se faire prendre complètement par la neige. La température extérieure est à peine supérieure à 0° .
Nouveau petit problème, notre chauffage à fioul (celui du plancher chauffant) est en panne. Ouf! Il nous reste les 2 au gaz, mais un seul suffit à maintenir la température à 20° au cours de la nuit.

Dimanche 22 Mars, petite sortie en quad pour avoir le plaisir de « surfer » sur la neige .
quad_geoado.JPG

Et vive les têtes à queue !Le soleil est de retour , la neige fond un peu ,& nous repartons en quittant la route nationale à KARLOVAC afin de s'éloigner des grands axes & de pouvoir apprécier la campagne croate.
Malgré que nous circulons sur le réseau secondaires, les routes sont en bon état .Nous passons devant un « début » de musée où sont alignés les véhicules militaires de la guerre serbo-croate.
avion.JPG

Tout alentour, on voit les vestiges de cette guerre avec des immeubles détruits par les bombes & les tirs des mitraillettes.
Quelle inquiétude de voir encore les maisons d'habitation portant les marques de la guerre. Et dorénavant, tout le long de la route, nous verrons de multiples maisons & bâtiments abimés par les tirs de mitraillettes .Et en s'approchant de la frontière bosniaque, c'est carrément des maisons incendiées que nous voyons. Le plus désolant, c’est quand on voit qu'un obus a défoncé un mur de la maison !! Le voir à la TV est déjà impressionnant, mais c'est effrayant de le matérialiser de cette façon.

Lundi 23 Mars, nous stoppons à Sisak pour le déjeuner, à côté d'un terrain de foot. Les trois enfants partent se défouler pendant que l'on prépare le repas et que l'on suspend la lessive .Après le déjeuner, les enfants repartent au terrain & arrivent à se joindre à 6 adolescents pour une partie. Et bien, nos 2 garçons ont bien fait des progrès car ils arrivent même à marquer des buts!!
Et pendant ce temps, nous avons la visite de la Police qui a été alerté par les habitants car ils nous ont vus garés en bordure de route & ils se demandent « mais qu'est-ce que c'est que cet engin »? .D'après la police (qui s'exprime très bien en anglais) ce n'est pas de la peur mais plutôt de la curiosité. Ils prennent tout de même tous nos passeports & carte grise du véhicule et les embarquent avec eux au poste de police pour les enregistrer dans l'ordinateur ! (Ils reviennent 30' + tard nous rendre nos biens).
Loïc part à la recherche d'eau en se dirigeant vers l'église & il se fait héler par un partenaire de foot qui l'invite à venir remplir notre bidon de 25litres. Nous continuons notre bonhomme de chemin toujours vers l'est & en direction de BELGRADE.
maison_mitrailler.JPG

Mais plus on se rapproche de la frontière, plus on voit de maisons démolies & complètement détruites & brulées.Dans une grande avenue, bordée de chaque côté par des maisons, il y en a plus de détruites que de maisons qui tiennent debout!!! Dans certaines on arrive à voir l'impact des obus ! Un vrai désastre !!

Nous passons la frontière mercredi 25 Mars sans aucun incident pour entrer en Serbie!!