Nous roulons jusqu’à la 1ere grande ville située à 160 km de la frontière après avoir fait une grasse matinée.
RUSSIE__312_.JPG
vues_de_RUSSIE__2_.JPGRUSSIE__148_.JPG

Par rapport à l’Ukraine que nous venons de quitter ,il y a peu de changements : l’ habitat est pratiquement identique , le paysage est à peine plus vallonné, les véhicules sont encore majoritairement des Lada mais il y a beaucoup plus de marques de véhicules.On arrive même à voir des autos françaises (ce qu’ il n’y avait pas en Ukraine). Par contre ,on rencontre des véhicules avec une conduite à droite (et ils seront de plus en plus nombreux plus on se rapprochera de l’est) : ce sont des autos importées du Japon.

Nous stoppons donc à KURSK afin de trouver un hôtel car l’administration russe veut que les étrangers se fassent enregistrer dans les 3 jours de leur arrivée.
centre_de_KURSK.JPG
CENTRE DE KURRSK

Serge part avec Franck en quad à la recherche d’un hôtel au centre ville.Il en trouve un en plein centre, style soviétique avec grand hall & réceptionniste avec regard perçant au-dessus de ses lunettes, voix très grave qui a l’air de te crier dessus alors que tu es « innocent » ,et prix à l’européenne 90 € pour 2 chambres.Nous voila donc tous en route vers cet havre de repos quand on se fait doubler par une sirène suivie d’une forte voix sortant d’1 haut-parleur qui nous fait tous sursauter! Le policier nous explique gentiment que le centre est interdit aux camions."Mais ce n’est pas 1 camion ,c’est "DOM" (maison ,en russe)".Et réponse imparable:"les maisons ça ne roulent pas sur la route !".

On repart à la « chasse » en ne trouvant qu’un hôtel 4 étoiles!

halte_dans_1_hotel_4etoiles_pour_enregistrement__2_.JPG

On prends la suite afin de tous loger ensemble pour…76€ et 1 petit-déjeuner! (Serge fera l’effort incroyable de se dévouer pour gouter au petit-dej pantagruélique).Nous avons droit au bain(eau un peu verte quand-même),à une TV dans chaque chambre (en russe mais on arrive à voir le bon classement de Marseille et de Toulouse (sinon, il y a un très passionnant concours de fléchettes!).

Après cette halte, nous partons à"l’assaut" de l’est, en faisant presque 300 km journaliers.
RUSSIE__314_.JPG

Nous avons quitté les plaines ukrainiennes pour un paysage bien plus vallonné, la terre est très noire et très sablonneuse, on traverse des forêts immenses d’épicéa.
RUSSIE__323_.JPG
Le long des routes sont souvent arborés, parfois on voit une immensité de terrain très impressionnante.On passe par une région pétrolifère avec des puits de pétrole parsemés à travers les champs, cultivés par d’énormes tracteurs, tracteurs qui ont souvent des chenilles. Les routes sont toutes droites avec peu de virages parfois en bon état mais plus nous avançons vers l’est plus elles se dégradent.
la_goudronneuse_.JPG
Elles ont eu raison encore une fois de notre remorque.Elle se fend en 2 donc nous montons le quad dans l’habitacle et la remorque en porte-à-faux.
Quad_charge_dans_l__habitacle.JPG

Nous roulons toute la journée afin de se rapprocher de la prochaine grande ville:UFA.

Là, nous trouvons un carrossier qui nous fait un bon travail ce qui nous permet de remettre le quad dans la remorque.
Chez_le_Soudeur.JPG

Nous avons longé sur de nombreux kilomètres LA VOLGA le plus long fleuve d’Europe avec ses 3700 km.Franck a tâté la température:Glacial! Loïc est parti à la "chasse aux poissons" : bredouille ! Alors nous avons acheté des poissons séchés qui se vendent le long des routes.
vente_de_poisson_seche_vers_LA_VOLGA.JPG

C’est énormément salé, pleins d’arêtes … sans plus.
On commence à s’habituer à l’alphabet cyrillique, par contre on a encore du mal à comprendre les russes qui parlent très fort et on a toujours l’impression qu’ils sont exaspérés de nous parler et que l’on ne comprend rien.
En règle général, ils sont assez amusés de nous voir, ils osent venir nous voir et quand on a réussi à établir un contact, ils sourient et veulent nous serrer la main.Ils sont quand-même étonnés de nous voir aller si loin avec autant d’enfants:ils nous souhaitent bonne chance!
La police est omniprésente, on se fait arrêter 3 à 4 fois par jour mais c’est par pure curiosité, ils ne demandent jamais de bakchichs.On a juste eu une amende pour excès de vitesse, mais on ne sais pas où il faut la régler…
CYRIELLE_mange_sa_1ere_carotte_russe_.JPG
PREMIER REPAS DE CAROTTES EN RUSSIE POUR CIRIELLE