Ça y est, nous y sommes, presque au bout du monde… Nous sommes nous-mêmes très surpris d’être allés aussi loin. Ce fut un cri de joie qui a jaillit de la cabine du camion quand est apparu le panneau indiquant IRKOUTSK. Nous sommes à 10 400 km de Dénat!

IRKOUTSK__joie.JPG

Déjà 3 mois de voyage, une multitude de personnes et de mentalités différentes des nôtres rencontrées, des rencontres souvent très chaleureuses (parfois aussi quelques personnes qui nous chassent), pleins de paysages divers observés, de fleuves traversés…

On se gare le long du fleuve Angara, qui prend sa source directement dans le lac BAÏKAL, distant d’une soixantaine de kilomètres.

Notre premier jour à Irkoutsk, nous le passons sous une pluie battante. En fin d’après-midi, nous avons un peu de répit et nous allons dans des grands bâtiments que l’on a vus en arrivant. Il y a tout d’abord des containers où sont vendus divers matériels: presque tous sont tenus par des chinois (parlent chinois entre eux), avec du matériel de Chine. On croit bien qu’ils vivent à l’intérieur des containers car ils ont tous des paraboles à l’extérieur. Des grands hangars métalliques dans lequel il y a une multitude de petites échoppes, toutes dédiées à l’automobile. Ce qui est surprenant c’est de voir les pièces détachées en vitrine. Il y a vraiment de tout. Des pièces de professionnels pour 4X4, des pare-chocs, des crics …. Les prix sont un peu moins chers qu’en France. Serge fera l’acquisition de deux rétroviseurs ronds et d’un cric (l’un des nôtres à rendu l’âme lors de notre enlisement.) Plus loin, même système, mais c’est la vente du sanitaire et des luminaires, carrelage et faïence. Même au centre ville, la majorité des magasins se présente de la même façon. C’est-à-dire, un très grand bâtiment à l’intérieur duquel il y a plein de petites boutiques. C’est un vrai labyrinthe

Nous aurons aussi le plaisir de visiter une église orthodoxe. Grâce à Youri qui parle un excellent anglais (appris à l’école de langues d’Irkoutsk), il nous dira qu’à la chute de l’URSS l’église était en très mauvais état, les travaux de restauration ont débuté il y a 8 ans, sans beaucoup d’argent, et actuellement, il y a beaucoup de dons de personnes influentes de la ville. Ce qui a permis notamment l’achat d’un gros lustre de 1,8 tonnes et couvert d’or ! Dans une église orthodoxe, il y a de très nombreuses icones mais de rares sièges car on écoute le sermon soit debout, soit à genoux. Youri est artiste -peintre et il a donné un style assez moderne aux diverses scènes religieuses.

Finalement, nous décidons d’aller faire nos visas mongols dans la ville suivante qui est Oulan-Oude car nous aurons ainsi le temps de longer le Baïkal sur sa partie orientale.