Nous fuyions la capitale pleine d’étrangers venus assistés au Naadam qui se déroule dans un stade et ou on ne voit pas la course des chevaux.Par ailleurs, le prix demandé aux étrangers est vraiment élevé(25$).
A2_PARC_TEREJL__3_.JPG

Nous partons avec Claus et Joëlle (deux français rencontrés lors d’une fête de Naadam) à 60 kilomètres d’Oulan-Bator. Mais quelle déception en arrivant: c’est SAINT-TROPEZ! Du monde partout!Nnos voisins les plus proches sont coréens, puis nous verrons aussi un néo-zélandais qui travaille en Mongolie dans une mine d’or. Mais il y a quand même de «vrais» nomades qui vivent tout le long de la vallée, qui font paître leur troupeau, font la traite, le fromage…

Mais quels beaux paysages!
A2_PARC_TEREJL.JPG
A2_PARC_TEREJL__2_.JPG

Nous sommes au bord de la rivière limpide qui ne nous livrera aucun poisson mais que l’on dévalera à plusieurs reprises en canoë. Un vrai plaisir tant le courant est fort. Puis on fera une petite randonnée autour des monts qui nous entourent. Des aigles nous survolent à quelques mètres de nos têtes, des edelweiss jalonnent les collines et nous trouvons même de la rhubarbe avec laquelle nous ferons une succulente compote.
A2_PARC_TEREJL__4_.JPG

Mais la mauvaise nouvelle c’est que nous avons à nouveau cassé deux lames de ressorts! Heureusement, Serge trouvera 2 autres lames à Oulan-Bator. Or lors du démontage, il s’aperçoit que la 1ère lame est aussi cassée. Il utilisera celle qu’il a en stock (car c’est la seule lame qui est spécifique à chaque véhicule) donc nous n’avons dorénavant plus de lames en réserve… Pour soulager l’avant du camion, nous décidons de nous « débarrasser» de notre pneu de rechange en le changeant car l’un des nôtres arrive déjà en fin de vie.
A2_PARC_TEREJL__5_.JPG

Chez le garagiste, pendant que l’on nous change le pneu, un homme s’introduit à notre insu dans le « Ping-car » et nous dérobe nos deux ordinateurs et notre matériel photo. Mais Serge aperçoit le voleur qui s’enfuit, le suit sur quelques mètres et arrivé près de lui, Serge crie «hé là toi» le voleur sursaute et de peur lui « balance » tout en pleine figure. Serge a une belle plaie sous le nez et une vive douleur aux dents! Mais tout est sauf et continue à bien fonctionner.

Malgré tout, le poids gagné (avec le pneu en moins) n’est pas à la hauteur de nos espérances alors Serge tente une expérience: remplacer toutes les lames par des lames plus longues qu’il achète à la capitale. Maintenant, il nous faut tester si la solution est la bonne pour faire la même opération de l’autre côté…encore de la mécanique en perspective…