Suite des aventures de Serge, parti avec son neveu Luc à la recherche du camion.

Un vol depuis Toulouse en direction de Kiev.
Chance inouïe, on arrive à décoller juste au moment où le nuage venu d’Islande daigne bien libérer l’espace aérien. Ouf, il était moins une!!

À Kiev, vite fait, bien fait on attrape le train vers la Russie, destination : Kazakhstan.
C’est quand même plus facile quand on connait, on va droit dans la bonne direction, direct vers le même guichet, la même personne serviable… trop facile.

Le passage de la frontière russo-Kazakhe inquiète les douaniers kazakhs devant nos pièces mécaniques que l’on transporte dans nos sacs à dos. On leur montre les photographies du camion, on explique notre panne ….ils restent douteux !!
En regardant le paysage défiler, ces steppes qui n‘en finissent jamais, je n’en crois pas mes yeux…je vois un camion qui en tire un autre, un gros engin jaune, tiens quoi ben oui c’est bien mon camion. Inutile de vous dire que cela fait une drôle d’impression de voir ainsi rouler son véhicule...

il y a parfois des échoppes dans quelques gares où les voyageurs que nous sommes pouvons faire le stock de marchandises pour la poursuite du voyage en train(il n'y a pas de wagon-restaurant)

L'accolyte d'Erlan,"moustache" vient nous chercher à la gare & nous conduit au devant de Erlan & du camion. Luc croit bien arriver sa fin de vie tant « moustache « roule à fond sur la route complètement défoncée. Nous ne l’avions pas remarqué quand nous l’avions empruntée en janvier car elle était lisse de glace. Le peu de neige qui tombe bouche les trous puis le gel vient recouvrir le tout rendant la route telle une patinoire.

Je regarde si le camion veut bien démarrer de façon à dételer au plus vite pour éviter de trop abimer le devant de notre véhicule.
J’actionne la pompe de gasoil, et je tourne la clé.
« Vroum, vroum, vroum: un doux ronronnement et une énorme fumée: il fonctionne encore! Youpi!!
Par-contre, très heureux aussi d’avoir fait l’achat des batteries américaines: elles ont très bien tenu le coup,malgré le froid qu'il a fait ,elles ne se sont pas déchargées.Le prix ,plus élevé ,est bien justifié.


Nous garons le camion dans le village suivant
. Il nous amène à Ouralsk où il réside dans un immeuble au 7ème, nous passerons une excellente soirée à manger et boire et plaisanter. Pas de table, on mange « couchit » allongés par terre pour déguster la multitude de mets. Luc a du mal à caser ses longues jambes ce qui provoque l’hilarité de nos hôtes qui ont rarement vu des gens si grands (1m95).
CAMION_RETOUR51.JPG
Son appartement est très bien agencé ,style très occidental.Pour le plus grand plaisir du gamin de Erlan, Luc installera quelques jeux sur l'ordinateur.

Dès le lendemain, après une petite balade en ville, nous repartons prendre possesion de notre véhicule & "reretour" en Russie!

2009_0926Astana0468.JPG

Voila 24h au Kazakhstan.
Camion récupéré.
Camion fonctionne.

Rien d’abimé à l’intérieur.
Rien de volé.
Tout va pour le mieux.
Heureux!!!




Nous revoilà en Russie où tout se complique car nous n’avons pas pris les assurances des véhicules pour pouvoir circuler dans le pays. D’habitude c’est au poste frontière, ici c’était au Kazakhstan, & pas vu la guérite en question.
Donc après 3H, de bla-bla et bla-bla on nous donne un plan où il faut retrouver dans la « pampa » un gars qui nous fera l’assurance!! Et voila tout fini encore par s’arranger ; quand on a le temps et beaucoup de patience …..

CAMION_RETOUR63.JPG
Le quad a besoin d'un bon nettoyage!!Pendant ,notre absence ,nous l'avions laissé à l'intérieur afin qu'il souffre moins des intempéries.On fera le début du retour du voyage avec le quad à l'intérieur.


Nous prenons enfin le temps de faire l'inventaire du camion.
Tout est en place,il ne manque rien.
Apparament personne n'est entré dans le camion pendant ces 3 mois. On le comprend bien puisqu'il était super bien gardé au milieu des policiers & douaniers!
Il y a un bon coup de nettoyage à faire.

Avant de partir , en janvier,nous avions fait profité les douaniers d'un maximum de nos victuailles, il reste juste quelques boites de conserves qui ont "explosé" (rien de bien méchant néanmoins).



Notre grosse cuve d'eau extérieure de 300litres a tenu contre le gel. Par-contre ,le cumulus (20L) a éclaté!. Les cuves intérieures de réserve d'eau (2 de 100L chacune) ont résisté, ainsi que tous les tuyeaux d'eau(en PER).
Grâce à notre thermomètre intérieur ,nous savons que la température intérieure a atteint les -30°!
La carroserie extérieure a assez bien tenu; la fibre de verre a la caractéristique d'avoir très peu de dilatation,mais de retour à une température normale,la peinture bleue n'a pas suivie & elle se retrouve toute zébrée de jaune ! Rien a signalé au niveau moteur. Quand ,nous avions quitté le camion ,j'avais remarqué que l'antigel devenait gélatineux par -30°;ma crainte était qu'il finisse par geler. En fait tout est redevenu liquide donc le bloc moteur n'a pas eu à souffrir!

La route pour rejoindre la grand ville de Saratov est incroyablement mauvaise tant et si bien que 3 nouvelles lames de ressorts cassent car j’ai laissé le quad à l’intérieur!! ce sont heureusement les lames 3,4,5 je les renforce en intercalant des morceaux de pneus pour que les lames inferieures soutiennent l'ensemble ce qui nous permet de rentrer avec 6 lames cassées sur l'ensemble du véhicule.
Bon, on remet le quad en remorque...
                                                              Le 1er mai, on se trouve dans la ville de Kursk (Russie)et on décide d’aller voir la manifestation des travailleurs
. Grande avenue russe typique, et une centaine de manifestants communistes, nostalgiques de Staline, encadrés par quelques policiers.Des jeunes se mélent à des personnes âgées qui ont vraiment connu c'est époque là, désireux de retrouver une stabilité économique qu'ils n'ont plus actuellement.

Frontière russo-ukrainienne On repasse par la même qu’à l’aller. On me reconnait, pas demandé de bakchich (ouf) et on circule et circule pour revenir sans encombre chez nous.


Retour dans le monde occidental & plaisir de revoir la Méditerranée en Italie!

Voila, fin définitive de notre voyage.
Quelques chiffres:
Départ le 13.03.2009
Retour par le train le 13.01.2010
Soit 10 mois de voyage
(Retour en France mais pas à notre domicile)
Du 22.04.au 07.2010 soit 16 jours pour rechercher le camion.
Nombre kilomètres :
De France à la frontière Kazakhe (où nous avons laissé le véhicule) 24 300KM
Soit 81 kilomètres par jour.
Pour rechercher le camion, Du Kazakhstan jusqu’à chez nous : 4700km

Nombre de litres de gasoil consommés:6715 litres!
en moyenne le gasoil nous est revenu à 0,50€ le litre.

Nombre de gens accueillis dans notre camion : impossible à chiffrer mais de très chouettes rencontres, beaucoup de plaisir à pouvoir accueillir aussi sans être toujours redevables .

Donc avec le retour de notre véhicule, notre virus de voyages à repris le dessus.

Les garçons sont déjà prêts à repartir, nous réfléchissons à un prochain périple.

Nous vous disons donc : à très très bientôt,
MERCI d’avoir été si nombreux à nous suivre;
MERCI du FOND du COEUR.
Bien amicalement

Serge
Nathalie
Loïc
Franck
Nina
Cyrielle


LOIC_blog_retour.jpg NINA presque 4 ANS NINA_REOUR_BLOG.jpg

                                LOÏC bientôt 12 ANS .

NAT_DEFINITIF.jpgfranck_retour_blog.jpgvabroum.jpg

                        FRANCK 12 ans ce 21 Août 2010!

cyrielle_blog_retour.jpg

 CYRIELLE attendra le 08 septembre 2010 pour souffler ses 2 bougies!